Quoi de neuf sur les forums ?
  • Bienvenue au Running Club ! Nous sommes une jeune communauté passionnée de course à pied qui cultive humour et bon esprit. Vous pouvez participer sans vous inscrire ! Mais en créant un compte vous accèderez à toutes les super fonctionnalités du forum. So, let's go ! 

J'ai pas le mental...

Alain

Membre junior
Bonsoir à tous,

Quand je cours, en tout cas quand je cours seul (c'est à dire pas avec mon pote @Jacques, j'ai du mal à tenir mon objectif : souvent je marche ou pire je m'arrête. Je me demande pourquoi je cours, qu'est-ce que je fous là alors que je pourrais siroter une petite bobine tranquille sur le canap'

Ce n'est pas systématique à chaque sortie mais plus d'une fois sur deux... Dès que j'ai un peu mal aux jambes, que j'ai le souffle qui manque les idées noires apparaissent et je perds rapidement la motivation. C'est chiant parce qu'après je regrette de ne pas avoir donné mon maximum et je me sens un peu triste. Mais sur le coup j'ai vraiment plus la patate et j'abandonne assez vite.

Est-ce que ça vous est arrivé au début aussi ? (je précise que j'ai commencé à courir il y a 2 mois et que j'ai 51 ans).
Avez-vous trouvé des solutions à ce problème de mental ?

Merci !
 

Alain

Membre junior
Ah oui ! et quand je cours avec Jacquot ça ne m'arrive jamais ! On cours, on parle un peu, on rigole, on s'encourage... C'est pas pareil.
 

Félix le chat

Membre junior
Ah oui ! et quand je cours avec Jacquot ça ne m'arrive jamais ! On cours, on parle un peu, on rigole, on s'encourage... C'est pas pareil.
C'est une piste de travail en tout cas...
Est-ce que quand tu pars courir seul tu en as vraiment envie ou bien tu te forces ? Surtout au début il faut essayer de trouver un minimum de plaisir ou avoir une motivation très forte (perte de poids par exemple).

Si tu pars courir à moitié à reculons alors ça va être compliqué ;)
D'autres membres plus aguerri t'en diront plus mais c'est ce que j'ai ressenti en premier en lisant ton sujet.
 

Aline

Membre junior
Pour aller dans le sens de Félix peut-être que tu devrais ne pas aller courir systématiquement chaque semaine et faire une petite pause. Après je sais pas quelle est ta fréquence de sortie mais ça pourrait être du à une saturation mentale...
Essaye de faire une pause et de voir si ça te manque de courir, et à ce moment là tu ressors et tu vois comment ça se passe. Non ?
 

Jacques

Membre junior
Comme je te disais mon Alain, il faut aussi qu'on court pour le plaisir. C'est ce qu'on fait quand on court tout les deux.
Te mets pas trop de pression quand tu es seul, oublie les allures, les distances, ça viendra bien assez tôt. On a commencé il n'y a pas longtemps on a pas trop d'expérience donc il faut qu'on fasse petit à petit je pense.

Maintenant si tu veux progresser plus vite peut-être qu'il faudrait voir un coach dans un club d'athlétisme ou quelque chose comme ça. Ou voir s'il y a des groupes de running vers chez nous. C'est même sûr qu'il y en a !
 

Nono

Membre
Membre du Staff
Twitter
compte
Tu l'as le mental mon Alain ! Sinon tu serais pas là à chercher des solutions pour progresser en course à pied.
Tu as peut-être un petit coup de moins bien, comme le propose Aline, je ferais un petit break pour repartir de plus belle ! Sinon comme avec Jacques ça se passe bien tu pourrais courir uniquement avec lui pour l'instant histoire de te refaire une santé et ensuite tu attaques par des petites sorties en solo et tu vois comment tout ça évolue.

Tout début est difficile faut s'accrocher et après c'est "finger in the noise"
 

Alain

Membre junior
Merci les amis pour ces encouragements ! Je vais suivre vos conseils car comme on dit par chez moi : "c'est pas faux" !

C'est vrai que je me mets peut-être un peu trop de pression ou alors je veux aller plus vite que la musique et comme le corps ne suit pas je me décourage et donc je perds la motivation. Ah mais ça fait du bien de vous lire en tout cas !

Bon @Jacques on reprend quand ??
 

Vincent

Membre junior
Ah oui ! et quand je cours avec Jacquot ça ne m'arrive jamais ! On cours, on parle un peu, on rigole, on s'encourage... C'est pas pareil.
Ah peut-être que c’est d’être avec ton pote qui te permet de courir, le fait d’être accompagné et de ne pas voir le temps et les km passer quand o n discute de tout et de rien... Lorsque l’on cours seul ce n’est plus pareil c’est vrai, notre cerveau est plus concentré sur la course et si la motivation faiblit un peu et qu’on se demande ce qu’on fait là alors les idées noires apparaissent à la moindre petite douleur, montée, pensée.

Si tu veux vraiment courir c’est dans ces moments là qu’il faut que tu trouves le petit truc qui va te faire avancer : « aller jusqu’au prochain croisement » « se dire qu’on a fait le plus dur » « penser aux raisons qui nous ont poussé à venir courir : perte de poids, course, santé » !

Tout ça peut venir très vite Alain, ne te décourage pas.
 

Thibault

Membre junior
Salut @Alain , salut à tous. Comme le disaient les autres, ça arrive d'avoir un manque de motivation et il ne faut pas hésiter à faire un break de temps en temps. Le fait de courir avec ton ami est une bonne piste. C'est assez difficile de t'aiguiller, ne sachant pas à quoi ressemblent tes sorties ou ton planning habituel sur une semaine. Globalement j'ai tendance à conseiller de courir plus lentement et plus souvent. ça peut sembler contre productif mais si on n'imagine quelqu'un qui court (le plus vite possible en se donnant à fond) une heure tous les samedis et ne fait rien jusqu'au samedi suivant, il aura tendance a être super fatigué et rapidement démoralisé, une fois sur deux. Les deux entrainement étant trop espacés le corps ne fait pas les adaptations (musculaires/ cardio vasculaires).

Le fait de courir lentement, trois fois par semaines, même une petite demi heure permet au corps de s'adapter. On gagne en endurance et devient plus robuste. L'effort à un rythme tranquile (qui est différent pour chacun, dans ce cas ne pas se prendre la tête avec des trucs techniques type pourcentage de cardio max etc...), consiste à courir lentement en étant à l'aise (on doit pouvoir raconter des trucs à son copain sans être totalement essouflé). C'est possible de faire une petite ligne droite plus rapide de temps en temps pour le plaisir si on a envie mais le but au départ c'est de construire son endurance. ça prend du temps (et c'est moins fun que de courir vite) mais petit à petit cette demi heure tranquile à courir deviendra de plus en plus facile. SI on est vraiment fatigué ne pas hésiter à faire une petite pause marchée. Il n'y a aucun mal à ça.

Une bonne piste aussi pour la motivation c'est de noter quelque part tes sorties course à pied et tes sensations. Il y a tout un tas d'application selon les montres gps ou téléphonne que tu utilises. Si non un petit carnet et un crayon feront très bien l'affaire. Tu peux noter des choses du genre "aujourd'hui j'ai couru, 20 minutes footing tranquille, 5 minutes un peu plus vite, sensation ok, un peu fatigué mais tout va bien". C'est bien de noter ces sensation "à chaud" tout de suite en rentrant à la maison. ça permet de faire le point à la fin de chaque semaine et de voir ta progression (ça motive toujours) et comment tu te sens. Si tu utilises la version papier/crayon il ne faut pas hesiter à ajouter des détails, du genre météo, est-ce qu'il faisait chaud, est-ce que j'ai bien dormi hier, sensation avant de partir, comment je me sens, est-ce que j'ai le moral globalement en ce moment (toutes ces infos sont pour toi, persos, il n'y a que toi qui les vois). Tu seras content de retrouver ces details quelques semaines plus tard et pourra t'en servir pour adapter ton entrainement. J'ai vu dans un autre post que tu avais des soucis avec le sommeil et de difficultés à dormir. C'est aussi une chose, quand tu auras trouvé des solutions pour ça qui te permettront d'être plus à l'aise en course à pied.

Une fois encore, c'est difficile de voir ou tu en es en ce moment avec si peu d'infos mais pour certains, ça peut être intéressant de s'inscrire sur une petite course. Prendre le départ d'une course, surtout quand c'est son premier dossard peut être un peu intimidant. C'est le cas pour la pluspart des coureurs à mon avis. Il faut passer le cap et se dire que de toutes façon il y a toujours de nombreux coureurs qui vont beaucoup plus vite que nous etd'autres qui vont plus lentement. On s'encourage mutuellement pendant la course et personne n'est là pour se moquer du dernier. Chacun fait de son mieux et a autant de mérite à l'arrivée. Donc prendre un dossard pour un 5km ou 10km, peut être vers fin juin début juillet histoire de se donner un peu de temps, s'il y en a un pas loin de chez toi, peut apporter une source de motivation pour tes entrainements.

Enfin, une dernière piste pour la motivation c'est d'amener de la diversité dans les scéances de course à pied. Je ne sais pas ou tu cours, combien de temps tu cours habituellement. Personnellement, la première année j'avais tendance à courir sur le même parcours, la même boucle de 5km à côté de chez moi. J'aimais beaucoup cette boucle, à Toulouse, je longeais le canal du midi, prenait le pont vers la gare et rentrait par le même chemin de l'autre coté du canal. Des fois je courais une boucle, des fois deux. J'aimais beaucoup cet endroit jusqu'au moment ou je me suis rendu compte que ça me saoulait. J'ai alors commencé à faire des sorties "au feeling, version découverte". L'idée de base c'est de partir de chez soi avec un chrono et en sachant combien de temps on veut courir. On peut donc partir sur l'idée d'une course de 45 minutes, idéalement avec une petite gourde d'eau pour la route, on enclenche le chrono et on y va au feeling à la découverte de la ville. Le but est de courir lentement en regardant le chrono régulièrement, à la moitié du temps défini on fait demi tour, direction la maison. ça m'a permi de découvrir de nombreux quartiers de Toulouse que je ne connaissais pas ôu j'ai été très content d'aller courir ensuite. C'est aussi comme ça que j'ai découvert les différents quartiers de Liverpool quand j'y suis arrivé en 2014.

En espérant que ça t'aidera un petit peu et que tu retrouveras la motivation pour la course, bon aprém et bon run à tous.
 

Félix le chat

Membre junior
Hello Thibault,
Ce sont de bons conseils pour n’importe quel débutant, et même ceux qui n’ont pas de problème de motivation peuvent s’en inspirer notamment lorsqu’on tombe dans des automatismes de parcours, de temps, c’est bien de se trouver des portes de sorties pour s’aérer un peu l’esprit.

Je pense que le problème de Alain, c’est qu’il s’est mis à la course à pied sur un coup de tête sans vraiment en avoir une véritable envie... Je dis ça parce que je le connais un peu et avec Jacques ils ont courus 3 fois et ils ont arrêtés !
Je ne dis pas qu’ils s’y remettront pas un jour mais ils sont pas ou plutôt plus dans cet esprit de découverte d’une nouvelle activité et pour le cas d’Alain je me demande même si ça lui a plu ne serait-ce que quelques minutes de courir... @Alain ?
 
Haut